Animation : Culte de Pâques – Marc 16.1-8

Publics : Adultes Enfants Jeunes
Méthodes : La créativité La parole Le corps Les médias (images Les sens
Textes bibliques : Marc
Durées : Longue (>90 mn)
Guide de l'animateur (PDF)

Si vous avez trouvé cette
animation utile :

Abonnez-vous à la newsletter

Ecouter, partager et vivre le récit de la résurrection le dimanche de Pâques.


Contexte initial

Après une animation proposée par la Ligue pour la lecture de la Bible au Rimlishof il a été demandé à l’association de mettre en œuvre une animation inter-générationnelle pour le culte de Pâques de l’église évangélique de Lille.

 Intérêt

Culte intergénérationnel avec participation active de tous.tes. La pluralité des gestes symboliques permettent aux participants de s’approprier et de vivre le texte biblique et la démarche de Pâques.

Consulter la fiche Théorie Culte et animation biblique

Aspects pratiques

Pour ce culte avec animation biblique, il faut un matériel spécifique :

  • plusieurs grosses pierres disposées sur une table ou l’autel ou bien par terre
  • étiquettes pré-découpées et distribuées
  • feutres/stylos
  • corbeilles de collecte
  • un tombeau d’une vingtaine de centimètre (boîte à chaussure recouverte de draps tachés de peinture rouge) avec un panneau au fond de la boîte « Il n’est pas ici, il est ressuscité ». Il sera caché dans le temple/salle de culte/église
  • un vidéoprojecteur (ou impression des textes bibliques).

Déroulement

 Entrée en matière

Laisser les personnes entrer dans l’église et s’installer. Au démarrage du culte, les lumières s’éteignent, si possible abaisser les volets.

 Lecture de Marc 15.42-43

« Le soir était déjà là… »

Allumer une bougie, puis remonter les volets et allumer les lumières.

 Possibilité de chanter Lumière du monde.

 Lecture de Marc 16.1-4

« Qui va rouler pour nous la pierre qui ferme l’entrée du tombeau… »

Les pierres sur la table ou sur l’autel symbolisent tout ce qui nous sépare de Dieu.

Chacun est invité à prendre une étiquette distribuée ou préalablement disposée sur les chaises de l’assemblée. À l’aide de feutres/stylos chacun écrit sur l’étiquette un ou deux mots qui décrivent ce qui nous sépare de Dieu : nos faux semblants, nos masques, nos mensonges. Durant le chant les membres de l’assemblée viennent coller leurs étiquettes sur l’une des pierres en pensant à ce qui les sépare de Dieu.

Penser à annoncer l’organisation que le/la célébrant.e donnera (ex : commencer par les rangées du fond qui passeront par l’allée centrale pour repartir par les côtés…).

 Chant : Je reviens au cœur de la louange, Matt Redman et/ou À Golgotha , D.B. Towner.

 Visite du texte

Projeter le texte suivant de Etty Hillesum et à côté celui de Marc 16, 3-4.

Demander à l’assemblée de se rassembler par groupes de 2 à 4 et de comparer les deux textes.

« Il y a en moi un puits très profond. Et dans ce puits, il y a Dieu. Parfois, je parviens à le rejoindre, mais plus souvent de la pierre et du sable le recouvrent : alors Dieu est enterré. Il faut à nouveau que je le déterre. »

  • Questions projetées :
    Quels sont les parallèles que l’on peut faire entre les deux textes ?
  • Dans le texte de l’Évangile, d’où vient finalement l’aide pour déplacer la pierre qu’attendait les deux femmes ?

 Le groupe est invité à prier les uns pour les autres pour que Dieu aide chacun.e à déplacer ce qui le/la sépare de Dieu.

Demander aux plus jeunes et à ceux/celles qui le souhaitent de chercher le tombeau du Christ dans le temple. La personne qui l’a trouvé doit revenir avec. Le/la célébrant.e lui demande de raconter ce qu’elle a trouvé au micro.

 Lire ensuite Marc 16.5-6

« Il est revenu de la mort à la vie, il n’est pas ici »

 Appropriation

Les femmes qui étaient arrivées avec un certain plan d’action pour embaumer leur maître se retrouvent à leur arrivée devant un tombeau vide ! Jésus n’est pas là où elles l’attendaient, là où l’on attendrait qu’un être humain soit après sa mort.  La présence de Jésus ressuscité est visible désormais sous un autre regard, celui de la foi.

 Lecture de Marc 16.7-8

« Il vous précède en Galilée »

Jésus dit aux femmes de retourner là où Jésus a commencé son ministère en Galilée qui est aussi une région méprisée par bon nombre peuples à l’époque car elle était partiellement étrangère et portait la réputation de manquer de culture. Pourtant c’est non seulement de là que Jésus vient mais c’est encore là où il nous envoie le rencontrer : « Il vous précède en Galilée ; c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit.»

 Question à l’assemblée
Quels seraient aujourd’hui ces endroits où Jésus nous précède et qui sont méprisés des autres ?

Prenez 1 minute en silence pour y réfléchir.

Ensuite inviter l’assemblée à en discuter 2-3 min avec son/sa voisin.e.

Enfin, quelqu’un.e peut venir témoigner d’une rencontre qu’il/elle a fait.e avec Jésus là où il/elle ne l’attendait pas.

 Chants d’envoi type Entends-tu ? Jésus t’appelle