Animation : Quand Dieu parle en rêve…Genèse 28.10-22

Publics : Adultes Averti Familiers
Méthodes : L'écrit La parole
Textes bibliques : Genèse
Durées : Moyenne
Guide de l'animateur (PDF)

Si vous avez trouvé cette
animation utile :

Abonnez-vous à la newsletter

Lorsqu’on est seul, en voyage, après une rupture, comment Dieu nous parlera-t-il ?


Contexte initial

Cette animation a été vécue dans le cadre d’un séjour œcuménique « Bible et Montagne » qui proposait randonnées, conférences et ateliers bibliques sur le thème « Songes et révélations dans la Bible ». Les participants, dont certains se connaissaient déjà, étaient catholiques et protestants. Le niveau de connaissances bibliques était variable.

Intérêt

  • Travailler un texte biblique où il est question d’un songe.
  • Faire découvrir comment les détails du récit biblique permettent aux lecteurs de donner du sens existentiel à la description d’un rêve.

Aspects pratiques

Prévoir une salle assez grande pour permettre à des sous-groupes de travailler sans se gêner. Pour le travail en plénière, disposer les chaises en cercle de façon à ce que tout le monde puisse se voir et se parler. Prévoir des cartons A6 imprimés avec un tableau interprétant le songe de Jacob.

Télécharger le texte biblique, les autres textes à consulter et la Visite guidée en un seul document au format PDF.

Consulter d’autres traductions sur le site de l’ABF.

Déroulement

Accueil avec café (10 mn)

L’animateur/trice arrive sur place suffisamment en avance pour installer la salle et pour accueillir les gens qui arrivent, leur préparant une étiquette autocollante avec leur prénom.

Entrée en matière (10 mn)

L’animateur ouvre le thème par quelques mots d’introduction qui inviteront par la suite les participants à un débat silencieux à l’aide de post-it :

  • Nous avons des rapports différents à nos rêves et des opinions différentes sur leur signification. Nombreux (et plus ou moins sérieux) sont les sites Internet qui proposent l’interprétation des rêves : certains sont proches de l’astrologie, d’autres de la psychologie. Vous les consultez ou bien vous êtes sceptiques !
  • Depuis l’Antiquité, l’être humain a pris en compte les rêves. La religion officielle peut inscrire l’interprétation des rêves dans ses pratiques ou bien la proscrire comme une pratique divinatoire diabolique. La classification et l’interprétation des rêves a toujours été à la fois une affaire populaire, parfois celle des charlatans, et un objet d’étude sérieuse. Depuis Hippocrate, le lien est établi entre le rêve et la santé, et cela jusqu’à Freud et Lacan qui ont révolutionné le rapport de la médecine aux rêves.
  • Pour commencer en toute simplicité et pour constater la variété de nos opinions, nous pouvons nous exprimer de manière silencieuse sur cette question : Pour vous, les songes sont-ils en lien avec le passé, le présent ou l’avenir ?

Chacun prend un post-it, écrit sa réaction, et se lève pour coller son post-it sur le paperboard.

Lecture du texte (5 mn)

L’animateur lit le texte à haute voix. Il/elle distribue le texte. Il donne du temps pour que chacun le relise pour soi.

Visite guidée du texte (40 mn)

L’animateur forme des sous-groupes de 6 à 8 personnes suivant le nombre de participants et distribue les photocopies de la visite guidée. Il invite le groupe à se doter d’un(e) président(e) pour distribuer la parole et d’un(e) secrétaire pour prendre des notes.

Retour des sous-groupes (15 mn)

L’animateur demande aux secrétaires des sous-groupes de restituer rapidement à l’oral les découvertes du groupe, chacun(e) en réponse à une question de la Visite guidée.

Actualisation/appropriation (10 min)

L’animateur rappelle les avis exprimés sur les post-it collés au tableau au début de séance. L’animateur invite chacun à se demander s’il changerait ce qu’il avait écrit sur son post-it. Il distribue un carton avec un tableau représentant le Songe de Jacob. Il invite le groupe à prendre du temps pour réfléchir personnellement à ce que la lecture du texte leur a apporté. Les participants peuvent ensuite écrire sur le dos du carton un message pour se souvenir de ce parcours ou pour le partager avec quelqu’un d’autre, selon la  Méthode Carte Postale.

Besoin de mieux comprendre la démarche ? Consulter les Théories. Pour cette animation, nous vous conseillons Le rôle de l’animateur/trice