Théorie : Animer un groupe de lecteurs de la Bible

Sujets : Gestion de groupe Rôle de l'animateur
J'aime
1 Star1
Loading...
Guide de l'animateur (PDF)

Si vous avez trouvé cette
animation utile :

Abonnez-vous à la newsletter

Comment se préparer et se comporter pour animer un groupe biblique ?


Animer un groupe de lecteurs de la Bible

1h2oslAnimer un groupe de lecteurs de la Bible est une belle aventure. Il s’agit d’accompagner le groupe dans sa démarche de lecture du texte, en choisissant notamment les méthodes adéquates. Mais l’animateur n’est pas maître de tout ce qui va se passer. Il doit rester disponible à ce qui lui échappe et à ce que découvre le groupe. Animer implique une véritable humilité.

 

Faut-il une connaissance biblique particulière ?

L’animateur/trice n’est pas obligatoirement un professionnel de la Bible, mais il est important qu’il prépare bien la séance en entreprenant une analyse personnelle du texte et en développant un projet de déroulement de l’animation.

S’il n’est pas particulièrement formé dans le domaine biblique, il est préférable qu’il utilise, et qu’il s’approprie, un matériel élaboré par d’autres. S’il est formé dans le domaine biblique, il fait très attention de ne pas imposer ses connaissances ou sa propre interprétation. Si c’est possible, être à deux facilite l’animation : l’un veille à la dynamique du groupe, l’autre occupe la fonction d’expert biblique (et apporte des éléments historiques, théologiques, contextuels, etc.), voir Théorie Animer à plusieurs.

Etablir une juste distance

1h2q10Quelles que soient ses connaissances bibliques et ses convictions, l’animateur doit gérer les motivations diverses des participants, leurs caractères et comportements, leurs différents rapports au texte, etc. Pour cela, il doit établir une juste « distance » à l’égard du texte et entre les lecteurs, c’est-à-dire laisser la place à l’inattendu ou à la différence, que ce soit dans le texte biblique ou encore dans la contribution d’un membre du groupe :

  • si la distance entre texte et lecteurs est trop grande, le texte devient un objet d’étude sans lien avec la vie de ses lecteurs ; si elle est trop réduite, les lecteurs risquent de ne « lire » dans le texte que leurs propres expériences et convictions.
  • si la distance entre lecteurs est trop grande, les paroles de certains participants risquent de ne pas être entendues et le groupe ne lit plus le texte ensemble ; si elle est trop réduite, il y a un risque d’étouffer la diversité des contributions.

Gérer la diversité dans le groupe

Les motivations des lecteurs de la Bible sont diverses, suivant les personnalités et les circonstances.

Le plus souvent, elles ne sont pas explicitement exprimées, mais il peut s’agir de découvrir les textes bibliques, d’apprivoiser les différentes cultures bibliques, d’entendre une parole pour une situation de vie particulière, de nourrir sa vie spirituelle, de trouver des règles de conduite, de réfléchir aux enjeux de la société, de découvrir la foi chrétienne…

Toutes ces attentes sont légitimes et peuvent évoluer en cours de route. L’important pour l’animateur est d’en prendre conscience et d’encourager le groupe à respecter la motivation de chacun.

De la même manière, le statut particulier de la Bible suscite des approches, soit très libres par rapport au texte, soit très précautionneuses, abordant la Bible comme un livre sacré. L’animateur doit aider le groupe à écouter le texte avec toutes ces diversités d’approches.