Théorie : Quelle traduction de la Bible choisir ?

Sujets : Rapport au texte
J'aime
1 Star1
Loading...
Guide de l'animateur (PDF)

Si vous avez trouvé cette
animation utile :

Abonnez-vous à la newsletter

Toutes les traductions de la Bible aujourd’hui sont sérieuses et fiables, mais il existe différents types de traductions selon le public visé : l’animateur choisira la traduction à utiliser pour un temps d’animation biblique en fonction des méthodes proposées et de la composition du groupe.


Types de traductions de la Bible

Il existe plusieurs types de traductions de la Bible. Chacun de ces types répond à des objectifs précis concernant le public auquel la traduction est destinée, l’usage pour lequel elle est prévue et la méthode de traduction utilisée.

Les traductions peuvent se situer dans une tradition confessionnelle, c’est-à-dire être réalisées par et pour des protestants (La Bible Segond…) ou des catholiques (La Bible de Jérusalem, la Traduction officielle liturgique…) ou être œcuméniques (La Traduction œcuménique de la Bible TOB…). Certaines traductions peuvent exister en trois éditions : catholique, œcuménique, protestante, selon l’ordre adopté pour les livres de l’Ancien Testament et leur nombre.

La traduction peut être le plus proche possible, dans sa forme, du texte original – c’est une traduction littérale appelée traduction à équivalence formelle (Nouvelle Bible Segond, TOB…), ou le plus proche possible de la langue des lecteurs – c’est une traduction en langue courante appelée traduction à équivalence dynamique (Français courant, Parole de Vie).

Pour plus de précisions sur les principales versions françaises actuelles, télécharger la fiche complète en PDF.

Quelle traduction choisir pour un groupe d’animation biblique ?

Pour favoriser la lecture en groupe d’un même texte, mieux vaut suivre une traduction commune. Cela permet de se concentrer sur le texte sans s’éparpiller.

Il est recommandé de photocopier le texte pour chaque participant avec éventuellement quelques notes. Ainsi :

  • chacun lit le même texte
  • celui-ci se trouve en entier sur une même feuille ce qui évite de tourner une page
  • chacun peut souligner des éléments, annoter le texte, noter des questions en marge, etc.

Le choix de la traduction dans laquelle le groupe va lire dépend de la composition du groupe, du texte lu et des objectifs de l’animation prévue.

Lire dans une traduction commune n’implique pas d’ignorer la pluralité des traductions. Dans la mesure du possible, l’animateur d’un groupe biblique consulte plusieurs versions, en apprécie les différences. De cette façon il se prépare aux questions posées par tel ou tel participant sur la traduction. En effet, des lecteurs qui sont familiers d’une traduction peuvent être perturbés à la lecture d’une autre. Même si l’animateur n’a pas de réponse sur un point technique précis, il peut indiquer de façon générale pourquoi il existe des traductions différentes.

Les questions de traduction ne doivent pas prendre trop de place dans la séance à moins qu’elles ne soient un des éléments de l’animation.