Théorie : Le groupe en ses divers modes de fonctionnement

Sujets : Gestion de groupe
J'aime
1 Star1
Loading...
Guide de l'animateur (PDF)

Si vous avez trouvé cette
animation utile :

Abonnez-vous à la newsletter

Il revient à l’animateur/trice de proposer un mode de fonctionnement adapté à la fois au groupe, à la situation qui est la sienne et à la tâche à accomplir.


Chaque mode de fonctionnement d’un groupe est plus particulièrement adapté à une situation ou à une tâche. Assez souvent une animation rencontre des difficultés parce que le mode de fonctionnement du groupe n’a pas été bien choisi.

Modèles de sous-groupes

Au-dessus de 7/8 personnes, il devient difficile que chacun s’exprime et participe activement, c’est pourquoi l’animateur/trice devra souvent constituer des sous-groupes qui peuvent fonctionner selon 3 modes :

mode carrefour : structure multilatérale

Dans un groupe qui fonctionne selon ce mode, n’importe qui peut prendre la parole n’importe quand. Lorsqu’il s’agit de permettre à chacun de donner son avis ou son sentiment, le carrefour convient parfaitement.

Le carrefour convient à un groupe de 3 à 8 membres. Au-dessus, un responsable est indispensable pour donner la parole ou la couper ! Si une restitution en plénière est prévue, un rapporteur sera nommé pour transmettre les propos exprimés.

mode atelier : structure unilatérale

Lorsqu’il s’agit d’effectuer une tâche, le mode atelier s’impose ; il faut alors un responsable d’atelier. Dans un groupe qui fonctionne selon ce mode, la communication va souvent vers le responsable ou part de lui. Ce mode supporte très bien un groupe important.

mode entreprise : structure hiérarchique

Lorsque diverses tâches doivent être accomplies les unes après les autres, le groupe se subdivise selon une hiérarchie plus ou moins complexe.

Modèles de grands des groupes

Pour un groupe en plénière, on peut utiliser ces 3 modes, mais d’autres modes de fonctionnement sont aussi possibles :

La table ronde

À moins d’avoir un conférencier prestigieux, le mieux est souvent d’organiser une table ronde où l’animateur en tant que représentant des auditeurs passe la parole à plusieurs intervenants. En outre, des questions – écrites de préférence – peuvent surgir de l’auditoire.

La table ronde combine les avantages de l’atelier en l’adaptant à la situation d’un grand groupe travaillant avec plusieurs intervenants.

La ruche

Lorsque l’auditoire est trop grand et/ou que l’on ne dispose pas d’assez de temps pour faire des carrefours, il est possible de faire discuter les gens par deux ou trois là où ils sont. Non seulement cela peut changer l’atmosphère d’une rencontre qui manquait de vie, mais cela permet à chacun de s’exprimer.

La « piscine »

Le groupe est installé en cercle. Dans l’espace du centre – la piscine , 5 ou 6 personnes discutent d’un sujet. Parmi les membres du groupe, ceux qui veulent prendre part au débat doivent se déplacer et aller dans la piscine ; dans le même temps celui qui s’est déjà exprimé sort de la piscine. L’avantage du petit groupe qui pourra fonctionner soit en carrefour soit en atelier est articulé avec la présence du grand groupe dont les membres ont la possibilité d’intervenir.